• JOYEUSES et BELLES FÊTES de PÂQUES pour vous !

    et BONNES VACANCES si vous partez.....soyez prudents!!!!

    Amicales pensées

    Que ce poème  de CHARLES  d'ORLEANS VOUS ACCOMPAGNE

    Le temps a laissé son manteau
    De vent, de froidure et de pluie                    
    Et s'est vêtu de broderies,
    De soleil luisant, clair et beau
     
    Il n'y a bête, ni oiseau
    Qu'en son langage ne chante ou crie
    Le temps a laissé son manteau
    De vent de froidure et de pluie

     
    Rivières, fontaines et ruisseaux
    Portent en livrée jolie
    Gouttes d'argent, d'orfèvrerie
    Chacun s'habille de nouveau.

     

    Voir en plus grand


    votre commentaire
  • Apprendre..

    c'est découvrir

    Ce que tu sais déjà.

    Faire, c'est démontrer que

    tu le sais.

    Enseigner c'est rappeler aux autres

    qu'ils savent aussi bien que toi .

     

    Vous êtes tous apprenants ,

    faisants , et enseignants !

    Richard Bach  "Le Messie Récalcitrant"


    4 commentaires
  • LE CIEL SE MARIE AVEC LA MER
    paroles et musique: Jacques Blanchet

    La mer a mis sa robe verte et le ciel bleu son oeillet blanc
    Elle a voulu être coquette pour dire au ciel en s'éveillant

    N'oublie pas mon coeur, ni la fleur, ni le jonc
    N'oublie pas surtout que demain nous nous marierons

    Les pieds dans les sables des dunes, je les ai vus qui s'embrassaient
    À l'ombre des joncs, des lagunes et puis la mer qui lui disait

    N'oublie pas mon coeur, ni la fleur, ni le jonc
    N'oublie pas surtout que demain nous nous marierons

    Une fleur à la boutonnière, le lendemain se marièrent
    Le ciel aux bras de la mer fière d'avoir du soleil en bouquet

    Il y avait leurs coeurs et la fleur et le jonc
    Chaque jour depuis mille fois revit cette chanson

    Jacques Blanchet


    votre commentaire
  • Portrait de Giorgia Bertagni
    Image, G.AdC/angèlepaoli

    « L'arbalète du fou
    A transpercé le gué
    La libellule noire
    Aux ailes d'améthyste
    A soufflé sur l'écume
    De votre coeur au mien
    Un baiser d'encre bleue »

    Marie Christine Roujon-Dhéron, extrait d'Encre bleue.

     Mur de poésie de Tours, 2005


    2 commentaires
  • Ceux qui savent , se taisent ;

    Ceux qui ne savent pas , ne cessent de babiller.

    Abandonnez vos demandes

    Renoncez à vos rôles

    Ignorez les tours de magie

    Abandonnez la place du marché

    Nedéclarez ni victoire ni défaite ;

    Sentez la Terre vivre dans vos muscles et votre sang .

    Expliquée , elle perd son sens .

    Vécue , son pouvoir trascende les limites.

    (Le Tao de la Guérison....Haven Trevino )

    Photo Lotus de "Clearharmony"


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique