• POUR CHANGER UN PEU

    Une demoisell' sur un' balançoire
    Se balançait à la fête un dimanche
    Elle était belle et l'on pouvait voir
    Ses jambes blanches sous son jupon noir...

    Le marchand lui criait : "Voulez-vous vous asseoir ?
    Descendez, descendez, c'est assez pour ce soir,
    Si vous restez debout
    Vous allez vous casser le cou !"
    Mais la demoisell' sur la balançoire
    Riait, riait et montait de plus belle
    Elle était belle et l'on pouvait croir'
    Qu'ell' s'envolait pour toujours dans le ciel
    Mais c'était défendu
    Elle est redescendue
    Quand elle est descendue
    Moi j'étais tout ému

    Je lui ai dit : "Mad'moiselle
    J'ai cru que vous aviez des ailes !"
    On est allés au tir,
    Aux ch'vaux d'bois, aux nougats
    Au cirque, à la femm' tronc
    Mais ça n'l'amusait pas...
    Ell' m'a dit : "Je vous remercie
    Je préfèr' retourner là-bas..."
    Et voilà qu'ell' m'a laissé
    Pour aller s'balancer

    Un' demoisell' sur un' balançoire
    Se balançait à la fête un dimanche
    Elle était belle et l'on pouvait voir
    Ses jambes blanches sous son jupon noir...

    Quand elle est descendue,
    Toujours aussi ému
    Je lui ai proposé : "Voulez-vous m'épouser ?"
    A la mairie du douzième
    J'ai dit oui, elle de mêm'
    Je l'ai prise par le nez
    Par le cou, par le bras
    J'l'avais tout contre moi
    Mais ça n'l'amusait pas
    Ell' m'a dit : "J'vous remercie
    Je préfèr' retourner là-bas..."
    Et voilà qu'ell' m'a laissé
    Pour aller s'balancer ! ...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :